Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La bêta-lecture pour améliorer son expression.

19 Janvier 2013 , Rédigé par Syria. Publié dans #astuces

Un bêta-lecteur (beta reader en anglais) est une personne qui lit un récit, souvent une fiction, avec un œil critique, qui aidera l’auteur à améliorer sa grammaire, son vocabulaire…

Wikipedia - beta reader traduction

Tout d’abord, il faut garder à l’esprit qu’il existe différents types de bêta-lecture. Nous avons une bêta-lecture générale, dans laquelle un lecteur aidera un auteur en lui donnant un avis global sur son œuvre – ou ses extraits – sans vraiment décortiquer toutes les phrases unes à unes. On l’appelle parfois Alpha-lecteur. Et puis il existe un autre type de bêta-lecture bien plus développé où un lecteur pointe toutes les fautes d’orthographe, de syntaxe, de maladresse qu’il peut trouver. Il donne aussi, dans beaucoup de cas, un avis global sur l’extrait ou l’œuvre. Il s’agit donc d’un travail bien plus long que l’Alpha-lecture. Dans tous les cas, la bêta-lecture permet d’aider un auteur à se mettre dans la tête d’un lecteur.

À quoi ça sert ?

Concrètement, la bêta-lecture permet de lire quelque chose de différent, loin des romans que l’on a l’habitude de lire. Cela force le lecteur à se concentrer sur des points précis. Pour l’auteur, la bêta-lecture est très importante. Il lui permet de connaître ses difficultés et de savoir le ressenti qu’un lecteur a de son texte. Il peut ainsi le retravailler en conséquence.

Maintenant, je ne pense pas que le rôle de la bêta-lecture s’arrête là. Pour moi, c’est quelque chose de formidable et je suis très heureuse d’avoir découvert la bêta-lecture. En tant qu’auteure mais aussi lectrice, je trouve que la bêta-lecture apporte énormément et dans les deux sens, pas seulement au niveau de l’auteur. Explications.

En bêta-lisant, et surtout lors des premiers bêtas-lectures que l’on fait, on a tendance à douter et à se poser beaucoup de questions pour « bien faire ». On fera d’autant plus important à des petits détails qui n’auraient pas attiré notre attention sur notre propre manuscrit. L’envie de bien faire, sans doute. Mais je pense que cette « envie de bien faire » justement reste, même après être habitué aux bêtas-lecture. Ainsi, on voit ce qui cloche dans le texte d’un autre sans doute plus facilement que sur notre propre texte. Par exemple, pour ma part, j’ai un mal fou à voir mes fautes d’orthographe, mais ce problème est réglé quand il ne s’agit pas de mon texte. D’une autre part, bêta-lire permet de corriger, et c’est une étape difficile pour un auteur, en règle générale. Les fautes que l’on aperçoit chez les autres vont rester ancrer quelque part dans notre esprit et pendant notre propre correction, il est fort possible que cette faute vous revienne. Et sans même vous apercevoir de ça !

Je pense donc que la bêta-lecture est essentielle de tous les côtés. Bien sûr, elle prend du temps et décourage sans doute quelques personnes rapidement mais c’est une belle occasion d’améliorer sa propre expression, sans se forcer à se souvenir de ce que l’on vous a dit. Par exemple, j’ai soumis quelques extraits à des bêtas-lecture et les mêmes problèmes revenaient. Trop de « ça », trop d’adverbes. Tout ça est ancré en moi et lors de mes corrections, je fais plus attention à ces détails qu’avant. De l’autre côté, les bêtas-lecteurs, en remarquant une faute de syntaxe, ne la fera sans doute plus après car il saura que ça ne va. Nous ne bêtas-lisons pas comme nous écrivons, et il est possible – je suis sûre que c’est le cas de presque tous les bêtas-lecteurs – de corriger une maladresse d’un auteur alors que la même se trouve dans un manuscrit du bêta-lecteur. Il est bien plus facile de voir les erreurs sur un texte qui n’est pas le nôtre.

Enfin, je terminerai par dire que la bêta-lecture m’a permis de me trouver une nouvelle « passion » : la correction.

Convaincu ? Voici une liste de sites que je vous recommande pour vous exercer à cet exercice de la bêta-lecture.

/!\ Dans de nombreux forums sérieux, la bêta-lecture doit être réciproque. Il faut bêta-lire pour être bêta-lu.

  • Co-lecteurs : la bêta-lecture est plutôt consacrée aux textes réalistes. On y trouve une communauté sympathique avec des challenges pour s'encourager. Site sérieux.

  • Cocyclics : il s'agit du même site que Co-lecteurs mais pour des textes plus fantastiques. Site sérieux.

  • ImagineLife : c'est un forum plus divers où l'on peut avoir des bêtas-lecture ou simplement des avis sur un texte.

N'hésitez pas à me proposer d'autres sites :)

Et toi, que penses-tu de la bêta-lecture ?

Partager cet article

Commenter cet article

JS 23/06/2013 09:44

Tiens, je ne connaissais pas du tout ce concept... Merci pour le partage ! Survole mon blog si d'aventure tu souhaiterais me bêta-lire un jour :)